empire ottoman san remo

Le dernier sultan ottoman à San Remo

May 5, 2012

La ville de San Remo, connue dans le monde entier pour être une petite ville balnéaire et une populaire destination touristique depuis plusieurs siècles, est connue de tous pour ses magnifiques fleurs, son casino et son Festival de la chanson italienne. Mais elle possède aussi des facettes plus inédites, que beaucoup ignorent.

La Ville des Fleurs a écrit de nombreuses pages de l’Histoire. Parmi celles-ci, rappelons de quelle façon le dernier sultan ottoman, Mohammed VI, vécut la dernière partie de sa vie à Villa Magnolie (aujourd’hui siège du lycée de la ville).
Mohammed VI arriva à San Remo le 20 mai 1923 ; il parvint en train sur la Riviera du Ponant, accompagné de son escorte. Il avait fui Istanbul en 1922 à bord d’un navire britannique et accosta sur l’île de Malte, qui avait été choisie comme destination de son exil, mais fit ensuite route vers la Riviera des Fleurs.
Le dernier seigneur de la Turquie avait été détrôné par le général Mustafa Kemal. En attendant de pouvoir regagner sa patrie en vainqueur, il choisit ce coin d’Italie dans lequel il mourut trois ans plus tard au mois de mai, toujours en exil et sans avoir pu revenir au pouvoir.
Le choix de San Remo est compréhensible puisque, en ce temps là, le prestige et la réputation internationale des lieux était parvenu jusqu’aux quatre coins du globe. On pouvait bien en effet comparer San Remo à une “petite Istanbul” : en bord de mer, prospère, et fréquentée par les plus hautes personnalités de la scène internationale, le coeur en somme de la Belle Epoque italienne.
Le sultan fut d’abord hébergé, pour une courte durée, dans l’ancienne demeure du scientifique suédois Alfred Nobel. Il déménagea ensuite à quelques centaines de mètres, dans la Villa Magnolie.
Les trois années que le sultan-calife passa à San Remo, de 1923 à 1926, furent une période de travail intense pour le souverain: il développa des idées politiques et des projets, en partie grâce aux nombreuses rencontres et aux entretiens qu’il eut avec des émissaires islamiques, et avec Benito Mussolini, qui à cette époque venait de prendre le pouvoir en Italie. Il rencontra également le roi d’Italie, Vittorio Emanuele III, dans les salons du  Casino municipal.
Villa le Magnolie a Sanremo


Sa cour hétéroclite était formée de plusieurs épouses, d’espions, d’accompagnateurs, d’eunuques et de personnages à la moralité douteuse…l’univers qui gravitait autour du sultan était riche en coups de théâtre et fort de grandes richesses disponibles, qui souvent finissaient par renflouer les caisses du casino tout proche. La villa qu’il habita fut construite en 1870 et prit le nom du marquis Dufour qui en avait commandé la construction. Elle fut également la demeure des ducs d’Aoste Amédée de Savoie de 1874 à 1876, et au cours de ces années la tsarine Maria Alexandrovna y passa aussi un hiver, raison pour laquelle une avenue fut baptisée « corso Imperatrice ». Au début du 20ème siècle, le nom de la villa fut changé en Villa Magnolia, nom en usage encore aujourd’hui.